Accéder au contenu principal

Quand les opérateurs Lumière "tournaient" la planète

Louis et Auguste Lumière
Inventeurs nés, les frères Lumière ont fait autorité dans la chimie photogénique avant de s'intéresser à la mécanique en créant le cinématographe, puis à l'acoustique (par la transformation de l'énergie mécanique en énergie sonore), et plus tard en signant des brevets sur le réchauffeur à combustion catalytique, utiles pour les avions durant la première guerre mondiale, ou encore sur les prothèses pour les amputés de la main !

"J'ai toujours été interloqué devant la forêt de points d'interrogations qui nous entourent" disait Louis Lumière, qui ajoutait : "serait-on inventeur si on ne savait pas espérer ? Ce fut toute ma raison d'exister, toute ma vie...".
C'est à la demande de leur père Antoine que les frères Auguste et Louis Lumière se sont penchés sur l'énigme de l'image animée. Thomas Edison, avec une machine appelée le kinétoscope, avait fait les premiers pas de l'invention mais n'avait pas résolu tous les problèmes lors de sa présentation à Paris durant l'été 1894.
Institut Lumière Lyon

En décembre de la même année, à Lyon, c'est le premier tour de manivelle. Le brevet est déposé le 21 février 1895 et le 22 mars Louis Lumière présente à Paris, devant une assemblée de scientifiques, de photographes de renom et de journalistes spécialisés, son premier film tourné quelques jours auparavant dans le quartier de Monplaisir, "sortie d'usine".


"Cette invention n'a aucun avenir..."
Le 28 décembre 1895, l'invention est présentée au Grand Café, rue des capucines à Paris. A Georges Méliès, qui insiste auprès d'Antoine pour qu'il lui cède l'invention, celui-ci répond : "le cinématographe n'est pas à vendre... et remerciez moi, jeune homme, cette invention n'a aucun avenir". Avec ses fils, il ne cessera pourtant pas de l'améliorer et de le promouvoir, jouant le rôle d'impresario, ouvrant des dizaines de salles de cinéma dans toute l'Europe.
Dès 1896, des techniciens-opérateurs essaiment la planète en quête d'images, permettant d'alimenter les cinémas et d'offrir aux curieux un sensationnel toujours renouvelé.
Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

A Lire : de J. Rittaud Hutinet, Auguste et louis lumiere / les 1000 premiers films
Le Musée Lumière est ouvert tout l'été (rue du 1er Film / Métro Lumière -Lyon)







utiliser comme Page de Démarrage

Commentaires

  1. Anonyme27.7.09

    Certes ! Mais... Edison lui-même n'était pas le premier : il avait été précédé par un autre Français, Augustin Leprince, mystérieusement disparu le 16 septembre 1890... Voir l'article de Wikipedia sur "Louis Aimé Augustn Leprince", et http://www.beatrice-nicodeme.com/L-Enigme-Leprince,71.html...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Actuellement sur LYFtvNews :