Accéder au contenu principal

Lyon reçoit des représentants de peuples autochtones

Deux ans avant son inauguration et alors que ses fondations sont à peine commencées, le futur Musée des Confluences de Lyon entame une programmation "hors les murs" apte à aiguiser l' appétit des lyonnais.

"Le Nuage", très futuriste Musée des Confluences
Ce musée, selon son directeur Michel Côté, aura pour vocation de "susciter des rencontres, dialogues et participer ainsi à la vitalité de la diversité culturelle". Il établit dores et déjà des partenariats avec de nombreuses organisations culturelles lyonnaises, comme l' Espace latino américain ou la maison des Passages avec lesquels il coorganise le festival Documental.

Une semaine des peuples autochtones
Cette ouverture d' esprit se manifeste aussi dans la programmation d' une série de réflexions sur l' homme en société. Héritier des très riches collections du Musée d' anthropologie Guimet de Lyon (le premier a avoir été créé en France), le musée des Confluences proposera tous les ans une semaine de réflexions et de débats conduite par des chercheurs, des intellectuels et aussi des représentants de ces peuples que Jean Malaurie appelle "premiers".


Aujourd' hui, selon l' organisation Survival international, qui coorganise cette semaine, on estime entre 300 et 500 millions les populations dites "autochtones" dans le monde. Qu' ils soient Inuits ou Yanomanis, Bushmen ou Nenets, chacun d' eux représente une partie de notre Humanité. La diversité des langues parlées (près de 5000 sur les 7000 que compte la planète) montre toute l' importance qu' il y a à préserver (ou créer) des espaces de dialogue.

Un point de rencontre à l' O.N.U
Souvent persécutés, retranchés dans des lieux de plus en plus étroits, de nombreux représentants de ces peuples ont fait l' effort de "sortir" de leur espace naturel pour aller à la rencontre du monde "civilisé".


Celà s' est traduit par des réunions à l' ONU, au cours desquelles des chefs indiens, des représentants eskimos ou des arborigènes ont pu dialoguer avec les représentants de tous les pays du monde. Et la création en mai 2006, sous l' égide de Kofi Annan, d' un programme d' action en faveur des peuples autochtones. Ce Programme vise à "renforcer la coopération internationale pour résoudre les problèmes qui se posent aux peuples autochtones dans les domaines de la culture, de l'éducation, de la santé, des droits de l'homme et du développement économique et social". Plusieurs représentants de ces peuples autochtones suivent actuellement à Genève une formation dans le cadre de ce programme de coopération. Ils seront présents lors de la semaine organisée par le musée des Confluences et participeront entre autres à des animations dans les écoles.

Le programme, les dates et lieux de la semaine Paroles autochtones sur le site du Musée des Confluences -


Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :