Affichage des articles dont le libellé est théâtre. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est théâtre. Afficher tous les articles

Francis Huster perce "l'énigme Stefan Zweig"

samedi 28 novembre 2015

Francis Huster Stefan Zweig
Depuis quelques mois, à Paris, la pièce Le joueur d'échecs connaît un vif succès. Tous les soirs, la salle est comble. Mais lorsque Francis Huster, qui interprète les différents rôles, entre en scène pour jouer la 200e représentation, il constate avec stupeur qu'il n'y a aucun spectateur. 
Des pas résonnent au loin, une silhouette fait son apparition sur le plateau. Les projecteurs se braquent sur le nouveau venu, il s'agit de Stefan Zweig en personne. Les deux protagonistes entament alors une partie d'échecs endiablée. 
Francis Huster prend à partie l'homme de lettres qui, selon lui, est à la fois ange et démon, pur et lâche, grandiose et médiocre, élégant dans sa pensée et commun dans ses actes. 
Mêlant louanges et invectives, le comédien s'adresse tour à tour à l'écrivain magistral, plein d'audace et auréolé de gloire, et au Juif volontairement assimilé qui ne s'assumera que trop tard et qui, submergé par la honte et la lâcheté face au nazisme, fuira au Brésil avant de se suicider. 
A travers ces échanges nourris et rythmés, Francis Huster propose une vision originale et iconoclaste de Stefan Zweig, un homme traversé de paradoxes irréconciliables, tout à la fois misérable et génial. 
Francis Huster est un monstre sacré du théâtre depuis plus de quarante ans. Egalement réalisateur, scénariste et metteur en scène, il apparaît régulièrement sur les planches, au cinéma et à la télévision. Touche-à-tout curieux et insatiable, il est l'auteur d'ouvrages dont Albert Camus, un combat pour la gloire (Le Passeur, 2013) et Family Killer (Le Passeur, 2014). Le livre est préfacé par Eric-Emmanuel Schmitt.
(disponible sur commande dans nos pages librairie )------------------------
Lire la suite - Francis Huster perce "l'énigme Stefan Zweig"

Le grand livre du théâtre : Histoire et société, Genres et institutions, Auteurs et comédiens...

mardi 8 juillet 2014


théâtre De l'Antiquité à nos jours, en France et en Europe, cet ouvrage propose un panorama de référence sur l'histoire, les genres et les pratiques du théâtre. Auteurs, acteurs et metteurs en scène y ont aussi leur place. 
D'Epidaure à Avignon, ce beau livre publié chez Eyrolles Editions fait le point non seulement sur l'Histoire du théâtre à travers les siècles, mais aussi sur les auteurs et les comédiens, les évolutions des Mises en scène et  les relations entre la culture théâtrale et les institutions.
Rédigé par Luc Fritsch, fondateur en 2005 d'une plateforme de recherche sur le théâtre contemporain, cet ouvrage très complet est un véritable dictionnaire. Organisé par siècle, il propose pour chacun un parcours original, clair et vivant, restituant la chronologie de l'évolution de cet art.
La "mise en scène" chronologique permet de restituer le contexte social, économique et politique qui ont souvent précédé et parfois suivi le courant artistique. Au total 1000 ans d'Histoire, des sources de l'art dramatique et civilisations de l'Antiquité  - grecque et romaine- à l'époque contemporaine en passant par l'émergence médiévale, l'Humanisme et la Renaissance...
Un panorama introductif de référence, à l'intention de ses spectateurs curieux et passionnés, de ses praticiens amateurs ou professionnels. 
Commander Le grand livre du théâtre : Histoire et société, Genres et institutions, Auteurs et comédiens, Mise en scène et dramaturgie, D'Epidaure à Avignon (livraison par Amazon.fr)


------------------------
Lire la suite - Le grand livre du théâtre : Histoire et société, Genres et institutions, Auteurs et comédiens...

Claudia Stavisky en tournée avec "la chatte sur un toit brûlant"

mardi 4 juin 2013

Claudia+Stavisky+Célestins+Lyon
@LYon-Photos.fr -
Cet été, la nouvelle création de Claudia Stavisky, Chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams, s’invitera en Drôme provençale à l’occasion des Fêtes Nocturnes de Grignan, du 29 juin au 24 août 2013. 
 Par une lourde et chaude soirée d’été dans le delta du Mississippi, les Pollitt se réunissent dans la demeure familiale pour fêter le 65e anniversaire du grand-père, patriarche autoritaire et riche propriétaire de la plus grande plantation de coton de la région. Sachant son père condamné par un cancer, Gooper le fils aîné, spécule avec sa femme afin de récupérer la succession du domaine. Le fils "préféré" Brick, un ancien champion de football reconverti en chroniqueur sportif, semble indifférent à tout : depuis le suicide de son meilleur ami, il s’assomme de whisky et se détourne de sa femme Maggie qui s’emploie ardemment à sauver son couple et à échapper aux manigances familiales.

 Avec Laure Marsac dans le rôle de Maggie, Philippe Awat, Jean-Pierre Bagot, Patrice Bornand, Christiane Cohendy, Clotilde Mollet, Stéphane Olivié-Bisson et Alain Pralon.

--> Après sa reprise au théâtre des Célestins du 19 septembre au 20 octobre 2013, le spectacle sera en tournée :
 Du 5 au 8 novembre - Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine 
Du 14 au 16 novembre - La Comédie de Saint-Étienne 
Du 19 au 23 novembre - La Manufacture, Centre dramatique national de Nancy-Lorraine 
Du 27 au 30 novembre - La Comédie de Picardie, Amiens Tournée 2014-2015 en cours d'élaboration. 



Production : Célestins, Théâtre de Lyon - Les Châteaux de la Drôme, établissement public du Département de la Drôme - Centre dramatique national des Alpes, Grenoble. Avec le soutien du Département du Rhône.

Lire la suite - Claudia Stavisky en tournée avec "la chatte sur un toit brûlant"

Place des Terreaux, le "Kiosque Théâtre" ferme ses portes

mardi 28 juillet 2009

C'est une exclusivité de la radio d'information Lyon Première : Le "Kiosque Théâtre", inauguré en grande pompe par la ville de Lyon il y a un peu plus d' un an, ferme définitivement ses portes à la fin du mois de juillet 2009, laissant derrière lui un passif d'environ 40000 € !

D'après le directeur de Lyon Première, Gérald Bouchon, qui a diffusé cette information le mardi 28 juillet (deux jours seulement avant la fermeture), l’expérience était liée au portail culturel de la municipalité, inauguré "en grandes pompes au printemps 2008".

Le premier Kiosque Théâtre de province avait vocation à devenir un endroit où l’on peut acheter des places de théâtre, café-théâtre, opéra, danse, concert… à moitié prix, le jour même de la représentation. Une idée séduisante, déjà testée à Paris et qui s'est avérée une belle réussite dans la capitale.
Mais les lyonnais n'ont semble-t-il pas gré au mieux la communication. Gérald Bouchon indique que "le fameux Kiosque Théâtre n’est pas une structure municipale mais privée... exploitée par le groupe Luderic, dont les activités sont liées à l’événementiel…à Paris".

Malgré les aides de la municipalité et l'énergie déployée par l’unique employée de la structure, la structure a eu du mal à trouver son public et "les grandes institutions lyonnaises n’ont pas vraiment joué le jeu, se faisant tirer l’oreille pour mettre des places à disposition du Kiosque".

Inauguré sous les feux de la rampe au printemps 2008, le kiosque est fermé en catimini, en plein été 2009...

cliquez ici
utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - Place des Terreaux, le "Kiosque Théâtre" ferme ses portes

La biennale du Fort de Bron propose l'Odyssée de Homère

dimanche 31 mai 2009

Ce sera certainement l'événement théâtral de l'été 2009 ! Pour cette nouvelle biennale du Fort de Bron, le metteur en scène André Fornier a décidé de s'attaquer à l'Odyssée et à ses galleries de héros légendaires, de dieux, de monstres et de sirènes...


L'air marin flottera donc sur ce nouveau spectacle. Une odyssée théâtrale, mais aussi gourmande -comme c'est désormais l'habitude lors de cette biennale - et sonore puisque le luthier Philippe Destrem a fabriqué pour l'occasion toute une gamme d'instruments imaginaires, "mais qui auraient pu exister dans la grêce antique". Des instruments particulièrement originaux qui font partie intégrante du spectacle.

Le luthier Philippe Destrem a créé les instruments que le compositeur Didier Capeille manie de manière "insolite"

L'odyssée est la douzième mise en scène d'André Fornier au Fort de Bron. Après "Les mystères de Paris" d'Eugène Sue, "93" de Victor Hugo ou encore "Gargantua" de Rabelais, voici donc un nouveau spectacle déambulatoire, comme les lyonnais ont appris à les aimer : si la première édition avait réuni 1500 spectateurs, le bouche à oreille a depuis largement fonctionné et aujourd'hui la fréquentation s'envole : on attend plus de 15000 personnes entre le 12 juin et le 1er aout et 9000 places étaient déjà "prévendues" lors de la présentation à la presse le 29 mai dernier !
Durée du spectacle : 4 heures, repas compris, sur réservation uniquement. (voir le site internet ici)-



utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - La biennale du Fort de Bron propose l'Odyssée de Homère

"Molières 2009" : le TNP Villeurbanne à l'honneur !

dimanche 26 avril 2009

Le spectacle Coriolan de Shakespeare, monté au TNP de Villeurbanne, a obtenu trois "Molières" lors de la cérémonie du théâtre français le dimanche 26 avril.
Meilleure pièce publique, meilleur metteur en scène et meilleur second rôle : Coriolan a fait le plein, sous les applaudissements d'un public de professionnels réunis au Théâtre de Paris.

Le metteur en scène Christian Schiaretti a reçu le prix du théâtre public, et celui de la meilleure mise en scène, tandis que le comédien Roland Bertin était primé pour le meilleur second rôle.
Voici le palmarès complet de cette XXIIIe Nuit des Molières :

Molière du théâtre public : Coriolan de Shakespeare - TNP/Villeurbanne

Molière des compagnies : L’Oral et Hardi par la Compagnie Faisan

Molière du théâtre privé : Des gens - Petit Montparnasse

Molière de la pièce comique : Cochons d’Inde’ - Sébastien Thiéry/Anne Bourgeois

Molière du théâtre musical : L’Opéra de Sarah - Théâtre de l’œuvre

Molière du comédien : Patrick Chesnais dans Cochons d’Inde

Molière de la comédienne : Anne Alvaro dans Gertrude (le cri)

Molière du comédien dans un second rôle : Roland Bertin dans Coriolan

Molière de la comédienne dans un second rôle : Monique Chaumette dans Baby Doll

Molière du metteur en scène : Christian Schiaretti pour Coriolan

Molière de la révélation théâtrale : Aude Briant dans Journal à quatre mains et David Lescot dans La commission centrale de l’enfance

Molière de l’auteur francophone vivant : Jean-Claude Grumberg pour Vers toi terre promise

Molière de l’adaptateur : Zabou Breitman pour Des gens (d’après Urgences et Faits divers de Raymond Depardon)

Molière du décorateur/scénographe : Catherine Bluwal pour Le diable rouge

Molière du créateur costumes : Claire Risterucci pour Madame de Sade

Molière du créateur lumière : Marie-Hélène Pinon pour Le diable rouge

et enfin le Molière du spectacle jeune public n'a pas pu être départagé entre 86cm d’Alice Laloy par La Compagnie s’appelle Reviens, et In 1 et 2 d’Isabelle Hervouet par la Cie Skappa.
Lire aussi : Théâtre, musique, cinéma, la région Rhône-Alpes fière de ses artistes -



utiliser comme Page de Démarrage
Lire la suite - "Molières 2009" : le TNP Villeurbanne à l'honneur !

Fabienne Swiatly ne vous invite pas à boire !

mardi 17 mars 2009

«Père : Il dit que le Côtes du Rhône, c’est encore ce qu’il y a de mieux, que ce n’est jamais décevant / Mère : Elle dit qu’elle peut s’arrêter de boire quand elle veut / Frère : Il dit si t’étais pas ma soeur, je te baiserais bien / Soeur : Elle dit que le jus d’orange la fait vomir / Je : J’arrête de boire et me remets à fumer»

"Si je ne bois plus, serai-je encore moi ? L'alcoolique est celui qui définit toujours l'alcool en termes de consommation et d'abstinence. Pour la plupart des gens, boire ou ne pas boire ce n'est pas un problème, pas même une question. Pour moi, c'est je bois ou je ne bois pas. Si je ne bois plus, qu'est-ce qui va disparaître de moi ? Au bout du chemin, je pensais trouver des réponses et je me confronte à des questions, rien que des questions. Je dois admettre qu'il n'y a pas de miracles et qu'il n'y en aura pas. Et s'il suffisait de dire c'est fini puis de vérifier chaque jour que c'est vrai".
La lecture de BOIRE est une expérience physique (brève), une traversée. Fabienne Swiatly dit les souvenirs, décrit les situations, les mots sont concrets, le sens est direct, «on y est», et dans le même temps, on ne sait pas trop où on va, on est embarqué dans un flot, le corps chahuté par des images, en apnée, ça avance, ça avance, tantôt on s’accroche aux mots pour remonter le courant, tantôt on lâche prise et on se laisse porter, on est pris de court par les sensations qui nous envahissent, et d’un coup on est à la fin. Cul-sec. Anne de Boissy

Fabienne Swiatly : Je suis née en 1960 à Amnéville en Lorraine. Dans une ville ouvrière. Je m’y suis beaucoup ennuyée, alors j’ai ouvert des livres. Au hasard, sans idées préconçues, mais avec boulimie. J’avais faim. Puis il y a eu l’écriture. Toujours. Tout le temps. L’écriture professionnelle. L’écriture littéraire. Des revues qui s’intéressent et des écrivains qui donnent confiance. Des sites qui accueillent. J’écris. De toute façon, on ne se sépare pas de l’écriture. Oui, voilà. L’écriture et la lecture tout le temps.
Auteur de «Une femme Allemande», «Gagner sa vie» Ed. La fosse aux ours , «Stimmlos-Sans voix» Ed. En forêt... Lauréate de la Bourse Régionale d’aide à l’écriture 2007 / Invitée de la Résidence Genshagen à Berlin (2007) / Membre du comité de rédaction de la revue électronique Remue.net / Animatrice d’ateliers d’écriture littéraire et professionnelle / Fondatrice du groupe de lecture Abus de langage...
Lire la suite - Fabienne Swiatly ne vous invite pas à boire !

 
 

Tourisme, voyages au départ de Lyon

 

LYFtv-Loisirs