Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé marchés

Gastronomie : l'opération "un chef, une recette, un marché"

 Du 17 au 23 septembre 2012, l’ADPM (Association pour le développement et la promotion des marchés), son parrain Grégory Cuilleron (révélé par l’émission Un dîner presque parfait sur M6), et ses partenaires, notamment la Ville de Lyon, présentent l’opération "un chef, une recette, un marché", organisée à l’occasion de la Fête de la gastronomie.  Quoi de plus évident que de célébrer la Fête de la gastronomie à Lyon, capitale française de la gastronomie ! Cet événement offre la possibilité aux Lyonnais de rencontrer sur les marchés de grands chefs et de déguster une soupe préparée sur place par ces derniers, en l’honneur de la Fête de la gastronomie !
 19 marchés du Rhône seront de la fête et les plus grands noms de la cuisine lyonnaise seront présents. 
Parmi les grands chefs: Sébastien Bouillet (Gâteau Ecole de la Croix-Rousse), Frédéric d’Ambrosio (Balthaz’Art), Julien Gautier (Restaurant M), Alexandre Alexanian (A Point Café) notamment, concocteront des soupes sur les march…

Alfred Simonnet exclu du Marché de la création

L'artiste peintre (et sculpteur) Alfred Simonnet, que nos lecteurs connaissent bien puisque nous avons présenté certaines de ses oeuvres au cours de la biennale des ours et des lions de Lyon, nous indique que la commission du marché de la Création "a donné un avis défavorable au renouvellement de son autorisation d'exposer".

Le motif invoqué est l'absence de renouvellement dans le travail artistique pour un travail "trop décoratif et systématique qui ne correspond pas à l'esprit du marché".
Selon Alfred Simonnet, la commission ne l'a jamais rencontré personnellement et "n'a pas tenu compte du fait qu'il a beaucoup de succès auprès d'un public très large". Pour lui, le marché de la création constitue son unique moyen de subsistance et de survie. "Sans cette présence sur ce marché, il ne pourrait plus s'exprimer, serait réduit au silence, n'aurait aucun revenu et ne pourrait même pas prétendre à des revenus assédi…

Le boom du mobilier d'occasion

Le marché du mobilier d'occasion, tout comme celui de l'automobile, est en train d'exploser, pour le plus grand bonheur des boutiques spécialisées de troc et autres dépôts-ventes qui se multiplient dans les centre villes.


A Vénissieux, le dépôt Emmaüs ne désemplit pas. Le magasin, d'une superficie de 3500 m², situé au 8, avenue Marius Berliet près de la station de métro Parilly, est ouvert les mardi, mercredi et vendredi après midi de 14h à 18h et le samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Les jours d'ouverture, mieux vaut arriver dans les premières minutes ! Crise économique aidant, de nombreuses personnes se pressent pour profiter des nouveautés. Celà va des meubles aux objets électroménagers en passant par les jouets et bien sûr les vêtements. Les prix sont particulièrement attractifs et dans les premières heures on trouve même des professionnels, bouquinistes ou brocanteurs, qui viennent chercher l'objet rare.

L'avénement des consom'acteurs
Il est vrai q…

Le marché des saveurs : attention, c'est un jeudi !

Le jeudi 23 octobre, la place Bellecour reçoit le Marché des Saveurs, une présentation par plus de 250 producteurs de tout ce qui fait la tradition et l'hospitalité de la Région Rhône-Alpes. Gastronomie et gourmandise ont aussi leurs enjeux économiques : la qualité de la production et la pérennité des exploitations sont le fruit d’une politique volontariste, où s’associent les filières agricole, alimentaire et touristique. Eliane Giraud, Conseillère Régionale déléguée à l'agriculture et aux parcs naturels, rappelle que "60% des exploitations agricoles sont situées à proximité des villes". Leur maintien est une nécessité car elles participent de l'aménagement du territoire, de l'animation des zones rurales et de la préservation des savoir faire.
Le marché des saveurs donne l’occasion de rappeler la générosité de terroirs réputés pour la qualité de leurs ressources, et la passion des hommes et des femmes qui produisent, élèvent, élaborent et cuisinent souvent av…

Le Petit Paumé des marchés, un guide gratuit et "naturel"

L' association pour le développement et la promotion des marchés (ADPM) fédère depuis 2004 tous les acteurs des marchés du Rhône (commerçants, consommateurs, syndicats professionels), un secteur qui il y a encore quelques années, connaissait beaucoup de difficultés.



En favorisant de bonnes pratiques du côté des commerçants, mais aussi en valorisant ces "rendez vous" auprès du grand public, l' association a sû créer une dynamique et changer l'image un peu "vieillotte" des marchés. Elle a en plus attiré de nouveaux publics intéressés par les fruits et légumes, tout autant que par l' ambiance particulière de ces rendez vous souvent hebdomadaires.
Un guide "qui donne envie" Depuis quelques années, l' ADPM fait appel aux étudiants de l' EM Lyon (qui réalisent le Petit paumé) pour l' édition d' un guide "qui donne envie d' aller au marché, et notamment aux jeunes". Cette année encore, le défi a été relevé et comme leu…