Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2008

Le Petit Paumé des marchés, un guide gratuit et "naturel"

L' association pour le développement et la promotion des marchés (ADPM) fédère depuis 2004 tous les acteurs des marchés du Rhône (commerçants, consommateurs, syndicats professionels), un secteur qui il y a encore quelques années, connaissait beaucoup de difficultés.



En favorisant de bonnes pratiques du côté des commerçants, mais aussi en valorisant ces "rendez vous" auprès du grand public, l' association a sû créer une dynamique et changer l'image un peu "vieillotte" des marchés. Elle a en plus attiré de nouveaux publics intéressés par les fruits et légumes, tout autant que par l' ambiance particulière de ces rendez vous souvent hebdomadaires.
Un guide "qui donne envie" Depuis quelques années, l' ADPM fait appel aux étudiants de l' EM Lyon (qui réalisent le Petit paumé) pour l' édition d' un guide "qui donne envie d' aller au marché, et notamment aux jeunes". Cette année encore, le défi a été relevé et comme leu…

Dis papa, c' était comment Mai 68 à Lyon ?

La Bibliothèque Municipale propose une série d' initiatives, expositions et conférences sur le thème de Mai 68 à Lyon.


Selon les rédacteurs du "Point d' actu" proposé par la BM, "l’exemple lyonnais permet de déconstruire l’idée reçue d’un mouvement culturel hédoniste d’où serait absente la violence". En effet, c’est dans cette ville de tradition modérée qu’est tombé le premier mort de Mai 68 : dans la nuit du 24 mai, le commissaire Lacroix a été écrasé par un camion chargé de pierres venu des rangs des manifestants. L' opinion publique en faveur de l' ordre Cette date représente un tournant dans l’histoire de 1968, le début d’un retournement de l’opinion publique en faveur de l’ordre. Les étudiants lyonnais s’étaient précocement manifestés dès le 6 mai, avec un cortège des étudiants de l’INSA depuis le campus de la Doua vers la Faculté de lettres sur les quais du Rhône : manifestation de soutien aux étudiants parisiens, mais également revendications sp…

Lyon reçoit des représentants de peuples autochtones

Deux ans avant son inauguration et alors que ses fondations sont à peine commencées, le futur Musée des Confluences de Lyon entame une programmation "hors les murs" apte à aiguiser l' appétit des lyonnais.
"Le Nuage", très futuriste Musée des Confluences Ce musée, selon son directeur Michel Côté, aura pour vocation de "susciter des rencontres, dialogues et participer ainsi à la vitalité de la diversité culturelle". Il établit dores et déjà des partenariats avec de nombreuses organisations culturelles lyonnaises, comme l' Espace latino américain ou la maison des Passages avec lesquels il coorganise le festival Documental.
Une semaine des peuples autochtones Cette ouverture d' esprit se manifeste aussi dans la programmation d' une série de réflexions surl' homme en société. Héritier des très riches collections du Musée d' anthropologie Guimet de Lyon (le premier a avoir été créé en France), le musée des Confluences proposera tous les ans…

Au temps de Laurent le Magnifique, Tissus italiens de la Renaissance au Musée des Tissus

A Lyon, le commerce textile et la vente des tissus ont toujours eu une place de choix dans l' activité économique. C' est pour celà que le très beau Musée des Tissus, situé rue de la Charité, est géré par la Chambre de Commerce et d' Industrie.




Le Musée des Tissus a décidé de proposer des "zooms" dans ses extraordinaires collections. La première édition d'une longue série d' expositions à venir est consacrée aux textiles italiens de la Renaissance, de la fin du XIVe siècle aux années 1640. De Lucques à Florence, de Venise à Gènes, l'industrie de la soie italienne fournissait alors l'Europe entière en velours de soie et d'or, en riches damas et en lampas somptueux.

Les grandes familles de Lucques ont peu à peu rayonné dans toute l' Europe
L' exposition laisse une large place aux productions de Lucques. Cette ville est devenue, au cours des XIVe et XVe siècles, un centre important de création textile de très haut niveau. Ses réalisations, t…